Aéroport Notre Dame des Landes, suite du feuilleton.

Publié le

Il y a des jours où certains articles du Monde me donnent le sourire et je ne dis pas ça pour le scandale de Panama papers qui aurait plutôt tendance à me faire l’effet inverse. En même temps, personne ne s’étonnera que le un pour cent de la population mondiale, qui détient l’essentiel des richesses de la planète, souhaite le planquer dans des paradis fiscaux. Mais revenons à nos moutons. Aujourd’hui, j’ai lu sur le site du Monde un article qui m’a vraiment fait marrer et je ne résiste pas au plaisir de partager cela avec vous, mes chers lecteurs. Le titre, à lui seul, est vraiment évocateur, je cite. Notre Dame des Landes : le projet d’aéroport est « surdimensionné » selon les experts. Et là je me marre. Parce que je vois la marionnette de Richard Virenque aux Guignols de l’info, dopé à l’insu de son plein gré qui s’indigne. On m’aurait menti ? On nous avait pourtant dit et expliqué, chiffres à l’appui à quel point cet aéroport Notre Dame des Landes était indispensable au développement d’une région, que de toutes façons l’actuel aéroport de Nantes était en voie d’asphyxie et qu’on n’avait pas le choix. Après tout on n’était pas à quelques expropriations près et la destruction du bocage et des zones naturelles, c’était un mal nécessaire. Jusqu’ici tout allait bien, donc, mais la machine a commencé à se gripper…
aéroport notre dame des landes suite du feuilleton

Aéroport Notre Dame des Landes. Surdimensionné selon les experts !

Les experts qui ont rendu leur rapport, rendu public aujourd’hui même, ne sont pas des rigolos. Il s’agit d’inspecteurs généraux des ponts, des eaux et des forêts qui ont enquêté à la demande de Ségolène Royale, ministre de l’environnement, qu’on sait particulièrement prudente, voire réservée sur le sujet sensible de l’aéroport Notre Dame des Landes. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les experts n’y vont pas par quatre chemins ! Ils proposent deux solutions. La première consiste à conserver l’aéroport actuel et à l’aménager en l’agrandissant, ce qui permettrait d’accompagner la croissance du traffic aérien. La seconde concerne l’aéroport Notre Dame des Landes qui apparaît aux yeux des experts comme surdimensionné. Il conviendrait, selon eux, de réduire la toile, de redéfinir les besoins en matière de piste, notamment en construisant une seule piste au lieu de deux. Une réduction de surface aurait naturellement un impact environnemental positif, même si on peut légitimement se demander pourquoi on a besoin de construire un nouvel aéroport alors qu’on pourrait parfaitement aménager l’existant ?

Le feuilleton aéroport Notre Dame des Landes ne finit pas de s’éterniser. La pression médiatique, le refus de voir le massacre d’une partie du bocage, l’anéantissement de zones naturelles, sans compter l’impact humain désastreux, les politiques qui lâchent progressivement ce projet pharaonique, .. Il y a fort à parier que le projet d’aéroport Notre Dame des Landes finira par tomber aux oubliettes. C’est la conclusion qu’on espère tous, finalement, à ce feuilleton qui dure depuis plus de cinquante ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *