Graines à germer, sept conseils pour réussir.

Publié le

Les graines germées, voilà bien un aliment sain et bio par excellence ! Ici, pas de pesticides, vous avez le contrôle d’un bout à l’autre de la production qui se déroule… Dans votre cuisine ! Les graines à germer, c’est à la fois la possibilité de produire soit-même, à la maison, un aliment aux qualités nutritives exceptionnelles, tout en introduisant un petit espace de nature chez soi. Et si vous avez des enfants, ils seront fascinés d’assister au petit miracle de la nature, en temps réel, chez vous. Parce qu’avec les graines à germer, tout va très vite. Cinq à sept jours seulement sont nécessaires à la production de graines germées immédiatement consommables. Les graines à germer, c’est facile, c’est peu coûteux et c’est carrément délicieux ! Mais attention ! Il y a des pièges à éviter. Ici, nous sommes adeptes des graines germées depuis des années. On vous dit tout !

graines à germer sept conseils pour les réussir

Graines à germer

1- Savoir choisir ses graines à germer
Premier conseil de base, n’achetez pas vos graines à germer n’importe où et ne faites pas pousser n’importe quoi. Achetez des graines à germer bio, dans un magasin spécialisé. Faites confiances à des marques réputées comme Germline ou Lima, ne faites pas pousser des graines qui pourraient contenir des pesticides ou autres saletés. Tant qu’à faire pousser des graines que vous allez manger, choisissez des graines bio. Ensuite il existe beaucoup de variétés de graines à germer et chacune a ses propriétés, ses saveurs. Radis noir ou rose, fenouil, alfafa, soja, cressonnette, fénugrec, ail, chou rouge, basilic, tournesol, brocoli, blé, … Vous allez être servi ! Il y a mille saveurs à découvrir. Mais attention à bien choisir votre matériel de pousse !

2- Savoir choisir son germoir
Il existe plusieurs type de germination. Certaines graines, comme le radis par exemple, pousse de manière traditionnelle. De l’eau, une pousse apparaît. D’autres graines, dites à mucilage comme le cresson, déploient un nutriment visqueux au contact de l’eau, qui va assurer leur développement. D’autres graines enfin sont très petites. Il faut donc adapter son germoir au cahier des charge de la nature. Un germoir à étage convient aux graines les plus grosses, comme le radis. Pour les graines de petites tailles ou les mélanges, optez pour un germoir bocal en verre. Pour les graines à mucilage, optez pour une coupelle de germination.

graines à germer dans un bocal en verre
Après trois jours de germination, les graines à germer se développent rapidement dans le germoir bocal.

3- Respecter le temps de trempage
Les graines ont besoin du contact de l’eau pour germer, elles ont besoin de tremper dans l’eau pendant huit à douze heures avant de rejoindre le germoir. Dans un récipient, mettez vos graines à germer. Au début, soyez prudent sur la quantité, surtout la première fois. Une quantité de une à deux cuillères à soupe est un bon début. Couvrez les graines d’eau, de préférence une eau filtrée, mélangez délicatement pour que les graines soient bien au contact de l’eau et laissez tremper une nuit (ou environ douze heures). Pour les graines à mucilage, ce temps est nettement réduit. Vous verrez rapidement apparaître le nutriment et vous pourrez faire glisser l’ensemble sur la grille de la coupelle de germination. Évitez le contact du mucilage sur les doigts qui est très collant !

4- Bien choisir son emplacement
L’endroit idéal pour héberger vos graines à germer est bien sûr la cuisine, même si elles peuvent pousser dans toute la maison. Choisissez un endroit lumineux et tempéré mais évitez autant que possible la lumière directe du soleil sur vos germoirs et les courants d’air. Selon le type de germoir, vos graines seront exposées à l’air libre ou au contraire à l’abri dans un bocal.

5- Être attentif au développement
Dès que les graines à germer sont au contact de l’eau, le processus de germination démarre. C’est le côté fascinant de la nature. De l’eau, de la lumière, de l’oxygène. La nature fait son job, à vous d’être attentif. Sur un germoir à étage, vous apportez de l’eau qui s’écoule par les voies naturelles. Dans un germoir bocal, vous le remplissez d’eau, puis vous purgez en renversant le bocal. Il est conseillé de remuer les graines régulièrement pour les aérer. Dans une coupelle, veillez à changer l’eau régulièrement pour qu’elle ne croupisse pas. L’eau est à la fois le maillon indispensable et l’ennemi. Pas assez d’eau, la graine ne germe pas, trop d’eau elle pourrit.

6- Apporter une eau de qualité
Évitez l’eau du robinet et privilégiez une eau filtrée, débarrassée des éventuelles substances nocives. Pour un germoir à étage, versez un verre d’eau par jour sur les graines. Pour un germoir bocal, remplissez-le entièrement d’eau, remuez doucement le bocal pour que toutes les graines profitent de l’eau puis videz l’eau tranquillement dans l’évier en retournant le bocal (en été vous pouvez aussi récupérer cette eau pour arroser les plantes vertes). Laissez le bocal en position retournée ou inclinée pour être sûr qu’il ne reste pas d’eau dans le bocal. N’hésitez pas ensuite à remuer délicatement le bocal pour bien aérer les germes. Faites cette opération deux fois par jour, le matin et le soir par exemple. Pour la coupelle de germination, pensez à changer l’eau aussi régulièrement pour évitez qu’elle croupisse.

7- Consommer rapidement
Au bout de cinq à sept jours, vos graines seront prêtes à être consommées. Avant de les consommer, vous pouvez les rincer. Si vous ne les consommez pas tout de suite vous pouvez les conserver dans le bas de votre réfrigérateur. Les graines germées c’est un délice ! Des pousses de radis noir, c’est fort en goût ! Sur une tranche de pain beurre, c’est un petit bout de paradis à condition d’aimer les radis dont ils ont naturellement la puissance du goût ! Certaines graines germées ont une forte personnalité. Le haricot mungo par exemple, la cressonnette, le fenouil, l’ail sont particuliers. Du point de vue de la santé, toutes les graines germées sont riches en minéraux, en vitamines, oligo éléments, acides aminés, protéines, … Tout en étant plus facilement assimilables. Mais surtout, les graines à germer sont produites par vous, à la maison, sous votre contrôle. Des graines à germer bio, un peu d’eau et un peu de votre temps. Magique on vous dit !

plus d’infos ? Voir le site de Germline ou le site de Lima pour trouver des distributeurs de leurs produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *