Cosmétiques pour bébé, la vérité qui fait désordre

Publié le

L’enfant, le nouveau-né, le bébé, la femme enceinte : dans notre société c’est la base de la vie. Autant dire des concepts sacrés, intouchables. Alors évidemment, quand une O.N.G. (organisation non gouvernementale) comme WECF (Women in Europe for a Common Future) met les pieds dans le plat en balançant les résultats d’une étude explosive comme celle qui est publiée aujourd’hui, ça fait du bruit. Tout y passe, du shampoing aux lingettes en passant par les lotions, aucun produit cosmétique pour bébé n’est épargné. L’association épingle un paquet de produits commercialisés par des marques réputées, qui, au passage prennent un sacré coup à leur image de marque. Est-ce que ça nous étonne ? Pas vraiment. Après le scandale des vêtements de sport, voilà aujourd’hui le rayon cosmétiques pour bébé…
cosmétiques pour bébé sur acheter bio

Substances à risques dans les cosmétiques pour bébé ?

Plus de trois cent produits ont été checkés par l’association indépendante qui est présente dans une cinquantaine de pays. Le rayon cosmétiques pour bébé, commercialisé en pharmacie, parapharmacie, hypermarchés et magasins bio a été passé au crible de l’étude et le résultat fait froid ans le dos. Près de 90% des produits sont composés d’ingrédients qualifiés « à risque élevé », selon les critères européens et français, notamment de l’ANSM (agence nationale de sécurité du médicament). Entre les lingettes qui contiennent un allergène par contact, certains ingrédients pouvant présenter des risques d’allergies sévères (dans certains parfums), le présence de conservateurs comme le phénoxyéthanol souvent montré du doigt par l’ANSM car il peut provoquer des crise d’urticaire ou de l’eczéma, sans même évoquer les risques cancérigènes, de fertilité…

C’est quand même assez ironique, non ? Une lingette destinée à la toilette de bébé qui contient un allergène salement toxique comme le méthylisothiazolinone, on pourrait presque en sourire mais là, franchement, non, on a aucune envie de rire. Mais ce n’est pas nouveau ! En 2013 UFC Que choisir avait publié une enquête sur le sujet. Cette enquête avait révélé, déjà à l’époque, que 94% des produits testés étaient potentiellement dangereux pour les nouveaux-nés. La vigilence est plus que jamais recommandée, sur les produits que nous consommons. Sur tous les produits, à toutes les étapes de nos vies.

Alors ? Des produits propres, ça existe ? Oui, ça existe et comme par hasard, c’est souvent dans les magasins bio, qui défendent une certaine éthique, qu’on les trouve. Un exemple, avec les lingettes Natracare commercialisées par Monde Bio, produit sain et propre par excellence, un produit certifié, ne contenant aucune substance chimique, aucun additif. Il en existe d’autres, des lingettes parfaitement naturelles ! Celles de Lulu nature en chanvre et coton bio ou Douce nature en coton bio, toujours chez Monde Bio. On ne le répètera jamais assez. Le bio est à portée de main et il ne coûte pas beaucoup plus cher que d’autres produits lambda du marché.

• illustration : publicité vintage pour le savon Cadum