Journée mondiale de la Terre. La belle idée de Monsieur Nelson.

Publié par

Gaylord Nelson fut sénateur des États-Unis et gouverneur du Wisconsin. C’était aussi un activiste passionné, opposé à la guerre du Vietnam et très engagé sur les problèmes de santé publique ainsi que sur les problématiques liées à l’environnement. Le 22 avril 1970, Gaylord Nelson crée la journée mondiale de la terre, connue sous le terme de Earth day, le symbole d’un renouveau dans l’activisme environnemental. Il rallie à sa cause de nombreux étudiants des campus américains qui voient dans cette action un relais avec les protestations pour la paix dans le monde, notamment au Vietnam. Quarante-sept ans plus tard, la journée mondiale de la terre est devenue universelle. Chaque 22 avril est l’occasion de rappeler à l’humanité qu’elle n’est pas propriétaire de cette planète.

journee mondiale de la terre earth day acheter bio

Journée mondiale de la terre. Objectif : zéro déchet.

• La cause environnementale

La cause environnementale avance. Vous allez me dire, pas assez vite, et vous aurez raison. N’empêche, au quotidien, force est de constater que les mentalités évoluent, jour après jour, à petits pas, certes, mais les choses avancent. Prenez le bio, par exemple. Nous sommes bien placés, ici à Acheter Bio, pour en attester. Les choses ont considérablement évolué depuis une quinzaine d’années. Le commerce bio et équitable a pris un poids véritable dans notre vie au quotidien. La protection de l’environnement, de la faune, de la flore, fait aussi partie des faits qu’on ne peut plus ignorer. Oui, les choses avancent et surtout, on sent que la façon de penser suit le mouvement.

• Tendance zéro déchet

Des exemples, on en trouve dans notre vie quotidienne. La suppression des sacs plastiques, remplacés par des sacs de courses ou les sacs à vrac, comme ceux réalisés par notre amie Hélène, l’artisane de la boutique minipop. Une conscience écologique qui induit de nouveaux modes de consommation ? Prenez la tendance zéro déchet, par exemple. Ce qui pouvait sembler anecdotique il y a encore quelques années devient un véritable phénomène de société. Tout change, de notre alimentation à notre choix de vie. Une approche différente envers le monde animal, sans doute plus respectueuse, qui induit une remise en question du système. Vivre mieux, en meilleure santé, plus longtemps, tout en respectant l’environnement. L’idée de la journée mondiale de la terre initiée par Gaylord Nelson est promise à un bel avenir. Car plus nous avançons dans le temps, plus il est vital pour l’humanité de respecter son environnement.

• à l’occasion de la Journée mondiale de la Terre, la boutique minipop propose un code de réduction* de 10% sur toute la boutique ! Avec le code TERRA17 bénéficiez d’une remise exclusive de 10% sur toute la gamme de sacs à vrac, sacs de courses, sacs vegans, essuie-tout et lingettes, mouchoirs …

(*offre valable pendant 3 jours seulement les 20, 21 et 22 avril 2017)

Commerce bio. Dix ans après, que reste-t-il de nos amours ?

Publié par

Dix ans après la création du guide Acheter Bio – oui, c’était en 2006, comme le temps passe ! – on est en droit de se demander si le commerce bio est enfin devenu la réalité dont nous avions rêvé. Ou pas. La démarche du commerce bio a-t-elle fini par s’imposer, rien n’est moins sûr, même si la conscience environnementale a sensiblement évolué. Alors ? Que reste-t-il de nos amours bio et écologiques, dix ans après ? Le constat n’est pas aussi joyeux qu’on pourrait l’imaginer.
évolution du commerce bio acheter bio

Commerce bio. Dix ans après.

Acheter bio. Pour nous, il y a dix ans, c’était un mot d’ordre, une préférence marquée pour le commerce bio en général et le commerce bio en ligne en particulier. À l’époque, il fallait vraiment chercher, fouiner sur la toile, passer des heures à scruter l’internet pour découvrir quelques perles rares. Ils n’étaient pas légion les commerçants prêts à y croire, à s’investir et à ne vendre que des produits sains, naturels, écolo, estampillés bio. Rares étaient les produits qui pouvaient afficher le label AB ou Nature et Progrès, Demeter, Ecocert ou Fairtrade. On se souvient d’avoir découvert avec émerveillement la boutique Le monde du bio qui était à l’époque une référence définitive dans le monde du commerce bio. Dix ans plus tard Monde bio est toujours là, fidèle à sa réputation, une boutique de référence. En revanche, beaucoup de boutiques en ligne du secteur du commerce bio ont disparu corps et âme !

À partir de 2008, lorsque le commerce bio s’est énormément développé, il fallait vraiment être attentif et faire le tri. Il fut une époque où nous recevions une dizaine de demandes de référencement de nouvelles boutiques prétendues bio par jour pour le guide Acheter Bio et franchement il y avait de tout et n’importe quoi, et entre nous surtout du n’importe quoi ! Le commerce bio c’était le secteur en vogue, il était donc naturel qu’il allait attirer quelques rapaces, avides de profits. On était bien loin des valeurs fondatrices du commerce bio. En refusant de référencer certaines boutiques bio on s’est pris quelques volées de bois vert, pas toujours garanties bio. On se souvient d’une bataille rangée avec une boutique qui proposait des savons à la lavande de Provence joliment mauves, estampillés garantie d’origine naturelle. Quand on a vu les premiers produits bio débouler de Chine, on a su qu’on avait franchi un cap. Il y a dix ans, il fallait chercher pour trouver une boutique bio de qualité, dix ans plus tard les choses n’ont guère évolué.

Alors ? Que reste-t-il de nos amours bio ? Quelques convictions, une attention particulière à ce que nous consommons, au quotidien et paradoxalement une grande défiance par rapport au secteur du commerce bio. La tendance n’est plus vraiment au référencement de boutiques en ligne sur le guide Acheter Bio mais plutôt à la préservation de l’acquis, avec une poignée de boutiques en qui nous avons vraiment confiance. C’est le meilleur conseil que nous puissions vous donner en ce début d’année. Soyez vigilant, n’achetez pas n’importe quoi, n’importe où et avec n’importe qui, au seul prétexte d’acheter bio.

• suivez Acheter Bio sur Facebook et sur Twitter !