Manger bio ? C’est tout bénéfice pour vous et pour l’environnement.

Publié le

Une amie, qui était migraineuse, m’avait raconté, il y a plusieurs années, que lorsqu’elle faisait une crise de migraine, elle ne pouvait plus rien avaler. Rien manger, rien boire. À l’époque, il n’existait aucun médicament pour contrer les crises de migraine sévères, comme il en existe aujourd’hui. La seule alternative à ces crises était le noir absolu et le silence. Petit bémol cependant. Il y avait une chose qui passait, c’était la confiture de framboises. Et en été, des framboises fraîchement cueillies, dans le jardin. Non seulement le fruit était digéré, mais en plus il semblait avoir des effets apaisants sur la migraine. À cette époque, on ne parlait pas encore de manger bio. N’empêche, sans le savoir, cette amie ingérait un principe actif contenu en quantité dans la framboise, l’acide salicylique. Ce nom vous évoque peut-être quelque chose, parce que vous l’avez lu un jour sur une boîte de médicament. Ce composé, c’est la base de l’aspirine.
manger bio framboise jardin bio

Manger bio, la véritable alternative.

La framboise est donc chargée en acide salicylique, mais ce n’est pas la seule, c’est aussi le cas de nombreux fruits rouges comme les fraises, les cerises, le raisin, … Cet acide est le même que le composé anti-inflammatoire contenu dans l’aspirine. En consommant des framboises, notamment des fruits fraichement cueillis, vous ingérez un ensemble de vitamines et d’acides qui agissent favorablement sur votre organisme. Et tant qu’à faire autant manger bio. Le bien-être ressenti par cette personne lorsqu’elle mangeait des framboises sous sa forme naturelle ou sous forme de confitures (avec l’ajout de sucres) s’explique donc facilement. Mais il y a mieux ! Il y a quelques années, une étude proposée par le très sérieux Journal of Clinical Pathology a montré qu’une analyse de sang sur un panel de consommateurs végétariens avait révélé une présence plus importante d’acide salicylique que des consommateurs lambda. En clair, manger bio avec une consommation adaptée et régulière d’aliments d’origine végétale induit la présence d’un anti-inflammatoire dans l’organisme, avec des conséquences positives et une protection contre les problèmes cardiaques, l’arthrite ou… La migraine !

Une alimentation saine, riche en fruits et en végétaux ? Nous avons posé la question à un médecin, qui nous a confirmé sans détour les vertus de nombreux fruits et légumes, tout en ajoutant cependant un bémol. Alors qu’il évoquait la pomme, fruit commun par excellence, ce médecin nous a expliqué qu’il fallait aussi manger la peau, qui contient la plus grande concentration de pectine, avant d’évoquer les concentrations massives de pesticides et autres saletés contenus sur la peau des pommes et de nombreux fruits. Et il ajouta : « La seule alternative, aujourd’hui, c’est de manger bio ! Si on veut profiter du fruit dans son entier, il faut acheter et consommer des produits garantis bio ! » Une pomme et un verre d’eau en fin d’après midi ou quand la petite faim vous tenaille, c’est le coupe-faim le plus efficace qui soit. Une pomme avec sa peau, oui. Mais une pomme bio.

illustration : une framboise bio dans un jardin bio.