Des savons bio écologiques faits main en France par une artisane passionnée

Publié le

La boutique en ligne Savonnerie Buissonnière a une grande qualité. Elle donne envie. Envie de tout essayer, tout. Car ici, la gamme de savons est incroyablement étendue et variée. C’est simple, il y a autant de savons que d’envie de propreté. À la tête de cette incroyable paradis du savon, il y a Nathalie MARTY. Le savon, elle connaît, elle en a vendu pendant des années jusqu’à ce que le démon du savon ne l’envoûte et qu’elle se décide à produire sa propre gamme. Un pari risqué, car fabriquer du savon n’est pas à la portée du premier venu, il faut un véritable savoir faire. Mais lorsqu’on est comme Nathalie native de la Drôme, pays de la lavande et des senteurs du sud, le chemin du savon est tout tracé… Après une initiation aux secrets et à la maîtrise de l’art du savon, puis une formation à l’Université des Senteurs et Saveurs de Forcalquier, Nathalie s’est sentie prête. Prête à se lancer dans un grand bain plein d’eau savonneuse et de délicieuses effluves…

Des savons bio écologiques faits main en France par une artisane passionnée sur acheter bio

Les jolis savons bio de Nathalie

Savonnerie Buissonnière, un joli nom et une marque déposée. Nous avons découvert cette boutique en ligne complètement par hasard et la première chose dont nous avons eu envie, c’est de passer une commande, pour voir. D’ailleurs l’expression pour voir, dans le cas de cette artisane est tout à fait justifiée. Le premier plaisir commence par les yeux. Les savons de Nathalie sont beaux, à tel point qu’on pourrait presque les exposer dans une vitrine, les détourner de leur fonction. Une ficelle de chanvre, une étiquette toute en simplicité et le produit. Le savon. La couleur bien sûr. Ici un gris anthracite, là un rose saumoné, plus loin un jaune ensoleillé. Les produits de la savonnerie buissonnière sont une invitation au voyage. Olivier et lavande fine, patchouli et jojoba. Bergamote et thé d’Aubrac. Il y a un savon pour chaque usage. Des savons pour les soins, pour le shampoing, pour bébé, pour la cuisine…

• Fabrication bio et artisanale

Côté fabrication, l’exigence est à son plus haut niveau. Matières premières bio privilégiant les circuits courts et locaux, technique de fabrication utilisant la saponification à froid, fabrication artisanale. Inutile de préciser que l’huile de palme est bannie, tout comme les parfums de synthèse et autres colorants bleu ciel pour faire couleur locale. Non, ici le respect est partout. Tant dans les savons que dans la gamme de cosmétiques bio. Il ne nous manquait qu’une chose. Sentir et toucher. Ni une ni deux, on a passé une commande, incognito. Quelques jours plus tard, on recevait nos savons avec en prime un petit mot de l’artisane en personne et quelques échantillons. On a immédiatement su qu’on avait déniché la perle rare !

• Une foule d’idées cadeaux !

Oui, des artisanes comme Nathalie, ça existe. Qui font avec passion, élaborent des recettes simples et élégantes, sélectionnent des produits locaux et authentiques. Le résultat ? Une explosion de senteurs, une gamme de produits bio et équitable rare et pour tout dire unique ! On n’a qu’une envie, c’est tout essayer ! Les savons, qui ont un usage dans toute la maison. Il y a aussi un savon de rasage menthe et lait d’avoine et une gamme de cosmétiques bio qui donne singulièrement envie. Et puis comme c’est bientôt Noël qui approche à grands pas, voilà une boutique qui regorge d’idées cadeaux ! Vite, allez découvrir la Savonnerie Buissonière, vous allez tomber sous le charme !

voir la fiche boutique en ligne Savonnerie Buissonière sur Acheter Bio

• la Savonnerie Buissonnière sera présente au Salon Marjolaine du 4 au 12 novembre 2017 au Parc Floral de Paris

Commerce bio. Dix ans après, que reste-t-il de nos amours ?

Publié le

Dix ans après la création du guide Acheter Bio – oui, c’était en 2006, comme le temps passe ! – on est en droit de se demander si le commerce bio est enfin devenu la réalité dont nous avions rêvé. Ou pas. La démarche du commerce bio a-t-elle fini par s’imposer, rien n’est moins sûr, même si la conscience environnementale a sensiblement évolué. Alors ? Que reste-t-il de nos amours bio et écologiques, dix ans après ? Le constat n’est pas aussi joyeux qu’on pourrait l’imaginer.
évolution du commerce bio acheter bio

Commerce bio. Dix ans après.

Acheter bio. Pour nous, il y a dix ans, c’était un mot d’ordre, une préférence marquée pour le commerce bio en général et le commerce bio en ligne en particulier. À l’époque, il fallait vraiment chercher, fouiner sur la toile, passer des heures à scruter l’internet pour découvrir quelques perles rares. Ils n’étaient pas légion les commerçants prêts à y croire, à s’investir et à ne vendre que des produits sains, naturels, écolo, estampillés bio. Rares étaient les produits qui pouvaient afficher le label AB ou Nature et Progrès, Demeter, Ecocert ou Fairtrade. On se souvient d’avoir découvert avec émerveillement la boutique Le monde du bio qui était à l’époque une référence définitive dans le monde du commerce bio. Dix ans plus tard Monde bio est toujours là, fidèle à sa réputation, une boutique de référence. En revanche, beaucoup de boutiques en ligne du secteur du commerce bio ont disparu corps et âme !

À partir de 2008, lorsque le commerce bio s’est énormément développé, il fallait vraiment être attentif et faire le tri. Il fut une époque où nous recevions une dizaine de demandes de référencement de nouvelles boutiques prétendues bio par jour pour le guide Acheter Bio et franchement il y avait de tout et n’importe quoi, et entre nous surtout du n’importe quoi ! Le commerce bio c’était le secteur en vogue, il était donc naturel qu’il allait attirer quelques rapaces, avides de profits. On était bien loin des valeurs fondatrices du commerce bio. En refusant de référencer certaines boutiques bio on s’est pris quelques volées de bois vert, pas toujours garanties bio. On se souvient d’une bataille rangée avec une boutique qui proposait des savons à la lavande de Provence joliment mauves, estampillés garantie d’origine naturelle. Quand on a vu les premiers produits bio débouler de Chine, on a su qu’on avait franchi un cap. Il y a dix ans, il fallait chercher pour trouver une boutique bio de qualité, dix ans plus tard les choses n’ont guère évolué.

Alors ? Que reste-t-il de nos amours bio ? Quelques convictions, une attention particulière à ce que nous consommons, au quotidien et paradoxalement une grande défiance par rapport au secteur du commerce bio. La tendance n’est plus vraiment au référencement de boutiques en ligne sur le guide Acheter Bio mais plutôt à la préservation de l’acquis, avec une poignée de boutiques en qui nous avons vraiment confiance. C’est le meilleur conseil que nous puissions vous donner en ce début d’année. Soyez vigilant, n’achetez pas n’importe quoi, n’importe où et avec n’importe qui, au seul prétexte d’acheter bio.

• suivez Acheter Bio sur Facebook et sur Twitter !